Les instruments de Gilbert Bouton que je joue régulièrement depuis plusieurs années.

Le ténor est un modèle  maillechort vernis avec touches métal. Un saxophone au son puissant et qui pour moi propose un bon équilibre entre rondeur de son et timbre.

Le soprano est un modèle laiton vernis forme « Manzello ». La courbure du pavillon n’est sans doute pas pour rien dans la richesse du grave. Sa forme permet une bonne répartition du poids et une tenue confortable.

J’apprécie beaucoup les anches « Java »  fabriquées par la maison Vandoren, que je joue depuis  plus de vingt ans à l’époque où mon ami Philippe Maté m’avait présenté Jean-Paul Gauvin. La qualité de ces anches, surtout pour le ténor, réside dans leur timbre : pour moi c’est plus l’anche qui doit donner le timbre que le bec. J’aime aussi leur bonne réponse dans le détaché et leur tenue dans le temps. Après c’est comme pour les autres marques, toujours la même difficulté de trouver « la » bonne anche !

Le ténor Mark VI Selmer est un instrument formidable, inégalé pour moi, même si la célèbre marque française  a proposé depuis quelques années de nouveaux modèles originaux « Référence » intéressants. Je suis toujours très attaché à la qualité de ces instruments : largeur et rondeur de son, richesse et malléabilité du timbre.

Le bec de ténor métal est un modèle Gilbert Bouton 110 dont la chambre est inspirée en partie des vieux modèles Otto-Link. Pascal Brancher a également mis au point un très bon bec de conception proche.

Le bec de ténor ébonite est le modèle « Super Session » Selmer  que j’ai mis au point pour ce fabriquant. Il n’existe que dans trois ouvertures : H, I et J. Nous nous étions rendus compte lors des essais qu’en modifiant trop l’ouverture (dans les deux sens) nous perdions les caractéristiques de ce modèle, à savoir le timbre, la rondeur de son, la projection et la facilité d’émission… J’aime bien jouer ce bec lors de concerts « acoustiques » et également pour travailler.

Le bec de soprano, en ébène, est un bec de Pascal Brancher modèle L17. Je trouve que le bec en bois se marie bien avec le saxophone soprano, sans trop d’harmoniques aigues dans le son.

Sur scène, j’utilise deux micros statiques sur perche. Pour le ténor  un micro Audio-Technica AT4033. Pour le soprano je le couple avec un Sennheiser 441 positionné sous le pavillon.

accueil  |  actualités  |  galerie  |  blog  |  partitions  |  pédagogie  |  à l'écoute  |  Discographie  |  En savoir plus  |  contact